mardi 31 janvier 2012

Sonia David - les petits succès sont un grand désastre


Éditeur : Robert Laffont - Date de parution : Janvier 2012 - 419 pages remplies de vie!

Rose, célibataire, la quarantaine est traductrice et vit dans le quartier de Montmartre. Elle retrouve régulièrement en fin de journée ses amis (autrement dit la Pap’team ) pour prendre un verre au Papillon.

Cette dizaine d’amis s’appelle par des surnoms. Zero ( c’est-à-dire Rose) aime particulièrement ce point d’ancrage dans sa journée. Ils  discutent, s’interrogent, décompressent d’une journée de s’inquiètent pour celui (ou celle) qui  semble aller mal. Il y a les fidèles, ceux qui passent moins souvent, les couples formels ou non, les affinités qui font que l’on est ami ou seulement copain.  Quand Rose gagne soixante mille Euros à un jeu concours, elle décide d’écrire. De raconter ce qu’est la Pap’team et d’interviewer chacun.  Se pose la question : écrire sur ses amis, n’est ce pas les trahir ?  Même si ce roman n’est pas parfait (quelques longueurs et des paragraphes qui auraient mérité une relecture), je l’ai aimé ! Parce que ce roman est d’une vitalité réelle, que l’humour et les réflexions sont tout à fait crédibles ! J’ai eu l’impression d’être aux côtés de Rose et de sa bande d’amis, certains m’ont agacé quelquefois ou m’ont fait sourire ... comme dans la vie ! 

Une auteure à suivre de près car il s’agit de son premier roman.

J'allais écrire sur l'amitié pour confirmer, comme j l'avais affirmé à Vincent, que ce n'était pas grave. Et rendre grâce aux parenthèses - les bistrots, les bandes, le verre de trop, la dernière cigarette-, ces merveilleux moments sans conséquence qui font le présent et peut-être, aussi, les meilleurs souvenirs.

Le billet de Cuné



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...