lundi 21 avril 2014

Jean-Guy Soumy - Le Silence

Éditeur : Robert Laffont - Date de parution : Janvier 2013 - 221 pages et une agréable découverte !

A cinquante ans, Alexandre Leroy un mathématicien réputé et reconnu d'origine française vivant aux Etats Unis met fin à ses jours. Sa femme Jessica ne comprend pas son geste.  Partagée entre la colère et la douleur, elle veut trouver la réponse à une question : son mari lui cachait-il quelque chose?

De l'enfance de son mari, Jessica ne sait que très peu de choses. Il a toujours conservé soigneusement une gangue de silence sur cette période qui l'a séparée de ses parents. Jessica sait juste que la Seconde Guerre mondiale a anéanti la famille Leroy. Mais la seule photo conservée par son mari de ses parents révèle un détail qui avait été intentionnellement dissimulé.  Ce détail est un mensonge qu'Alexandre lui a laissé croire durant toutes ces années ainsi qu'à leurs deux fils. Qui était vraiment Alexandre ? Jessica ne voit qu'une seule  solution : se rendre en France pour comprendre et mettre en place les différentes pièces du puzzle qu'elle a découvertes.

Même si au départ si la trame m'est apparue un peu convenue,  l'écriture qui colle à la peau des émotions des personnages m'a séduite. Ce ne sont pas les rebondissements qui sont essentiels dans ce livre mais la quête identitaire qui se dessine et prend forme au fil des pages.
Une lecture empreinte d'une belle sensibilité qui résonne encore une fois la dernière page tournée ! 

Je dois t'avouer quelque chose, Alexandre. Je suis lasse. Ecrasée de fatigue. De dégoût. Un grand froid me pénètre. (...) J'ai la tentation du silence. C'est une vieille tentation, je sais. Déjà, entre nous..., Nous faisions comme si elle n'existait pas, parfois nous forcions les mots. Le mal est ancien.
Se taire. Parce que tout ce qui m'affecte est parole. Bien au-delà des pauvres paroles que je pourrais rassembler. D'ailleurs, toi aussi tu as été un expert en mutismes.

Lu dans le cadre du 12ème Prix des Lecteurs du Télégramme.

Les billets d'AntigoneFransoazSaxaoul.

13 commentaires:

Aifelle a dit…

Déjà repéré chez Antigone, tu confirmes donc ..

Sandrine a dit…

De cet auteur j'ai lu "Le congrès" que j'ai beaucoup aimé et trouvé très délicat sur un sujet a priori scabreux.

keisha a dit…

Pas mal? (les maths c'est dangereux? OK je sors)

mireille a dit…

Tous les ingrédients pour séduire le lecteur. Lu d'une traite. Un petit "mais" que je ne révèle pas;

krol a dit…

Le mot "convenu"... et hop, je ne note pas ce titre... En fait, ça m'arrange ! Trop de livres notés...

Clara a dit…

@ Aifelle : oui mais cependant ce n'est pas un roman qui va me marquer dans le temps.

@ Sandrine : ah, tiens intéressant !

@ Keisha : tu en doutais :)?

@ Mireile : oui, il correspond au lectorat du prix des lecteurs du télégramme mais il n'aura pas mon vote..

@ Krol :et oui !

saxaoul a dit…

J'ai doré ce livre et je regrette qu'il ne soit pas très connu !

saxaoul a dit…

Je voulais dire "adoré", bien entendu !

Laure a dit…

Ca me fait bien envie en tout cas ...

Fransoaz a dit…

Ma sensibilité gardera longtemps en mémoire la complicité entre le jeune homme et son oncle.
Merci pour le lien.
Je viens de commencer 'Les petits blancs'.

antigone a dit…

C'est un joli titre que j'ai aimé lire...

Noukette a dit…

Dans ma PAL depuis l'année dernière, il faudrait peut-être que je l'en sorte enfin !

Galéa sous les galets a dit…

depuis Fransoaz je l'ai noté , tu confirmes donc...je sais qu'il y a bémol, mais vu ce que vous en dîtes je devrais le supporter....

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...