vendredi 4 avril 2014

Selva Almada - Après l'orage

Éditeur : Métailié - Date de parution : Mars 2014 - 134 pages sous tension...

Au nord de l’Argentine sous un soleil de plomb, la voiture du révérend Pearson accompagné de sa fille Leni âgée de seize tombe en panne au beau de milieu de nulle part. Heureusement pour eux un mécanicien El Gringo Bauer n'habite pas trop loin. Lui et son fils adoptif Tapioca sont le seules âmes dans ce coin perdu.

El Gringo se met au travail  tandis que le révérend Pearson ouvre le bouche en citant Dieu à chaque fois. Il prend cet arrêt forcé avec la philosophie de celui qui voit la main de Dieu partout. El Gringo espère réparer la voiture au plus vite pour qu'il s'en aillent car selon lui le révérend raconte des inepties. Lui croit en la Nature et non en Dieu et c'est ainsi qu'il a élevé Tapioca depuis qu'il est chez lui. Très vite l'ambiance devient électrique au fur et à mesure que l'orage approche. Le  révérend a une idée derrière la tête et veut convaincre El Gringo de se ranger à sa cause mais chacun reste campé sur ses positions. Je n'en dirai pas plus !

Un huis clos où chacun observe l'autre en silence et tout se joue dans les regards et dans les attitudes. Avec une écriture sèche et  qui fait appel à tous les sens, Selva Almada oppose deux visions du monde différentes. La suite des événements prend une tournure inattendue laissant un goût amer en bouche...
L'auteure concentre en quelques pages les visions de la vie, les espoirs mais aussi  les actes que l'on est prêt à effectuer pour se racheter ou pour échapper à son destin. Juste  un bémol :  l'auteure ne nous révèle pas tout et j'ai été un peu frustrée.
Mais il s'agit d'un premier roman sous tension  à découvrir !

De temps en temps, ils pénétraient dans la forêt pour observer ce qui s'y passait. La forêt était comme une grande entité où la vie bouillonnait. Un homme pouvait apprendre tout ce qu'il lui fallait rien qu'en observant la nature. Là-bas, dans la forêt, tout était sans cesse en train de s'écrire comme dans un livre à la sagesse inépuisable. Le mystère et sa révélation. Tout y était, si l'on apprenait à écouter et à voir ce que la nature avait à dire et à montrer.

Les billets de Jérôme, KeishaValérie

13 commentaires:

keisha a dit…

Sous tension, parfaitement! On ne le lâche pas, ce roman!

Aifelle a dit…

Elle est venue il y a 15 jours dans ma librairie pour une rencontre. Je n'ai pas craqué, j'attendrai qu'il arrive à la bibliothèque.

krol a dit…

Et oui je l'ai déjà noté plusieurs fois. Vos avis sont unanimes pour l'instant.

Yv a dit…

Noté plusieurs fois moi aussi

In Cold Blog a dit…

L'intrigue fait envie.... Serais-je aussi frustré que toi de ne pas tout savoir ? En même temps, en moins de 140 pages, on ne peut tenir rigueur à l'auteur de laisser certains points dans le flou.

Véronique (alias la Pyrénéenne) a dit…

Tu me tentes...

Jérôme a dit…

Pas de frustration chez moi, j'ai adoré ce premier roman !

Lybertaire a dit…

Me fait aussi envie !!

zazy a dit…

Pareil, noté plusieurs fois

Valérie a dit…

Je comprends qu'on soit frustrée par les non-dits mais moi, au contraire, j'ai adoré qu'elle ne nous dise pas tout.

Jostein a dit…

Un peu frustrée par la fin dans un premier temps. Ensuite, je me suis convaincue que cela était mieux. Superbe premier roman.

Alex Mot-à-Mots a dit…

Ah, je n'aime pas quand l'auteur laisse des incertitudes.

liliba a dit…

Voilà qui devrait me plaire, pour l'ambiance...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...