samedi 5 avril 2014

Joan Didion - Le Bleu de la nuit

Éditeur : Le Livre de Poche - Date de parution : Mars 2014 - 212 belles pages 

En 2005, quelques mois après avoir perdu son mari Joan Didion est confronté à nouveau à la mort. Peu de temps après s'être mariée Quintana sa fille adoptive âgée de 39 ans sera hospitalisée pour une double pneumonie. Son état de santé se dégrade, les jours se transforment en mois et Quintana décède.

Même si "Les souvenirs, écrit-elle, c'est ce qu'on ne veut plus se rappeler", elle remonte le temps. De l'adoption de sa fille, de l'enfance de Quintana où elle se posait la question de savoir si elle était une bonne mère, de ce temps heureux passé en famille, du mariage de Quintana : autant de souvenirs lumineux et touchants. Sans jamais nous donner un sentiment de voyeurisme, elle consigne quitte à revenir sur ces moments de bonheur. Mais elle n'oublie pas ses appréhensions, ses doutes sur l'éducation qu'elle a donnée à Quintana ( son mari scénariste et elle voyageaient beaucoup à travers les Etats-Unis accompagnés de Quintana). Elle nous parle de la vieillesse et de ce qu'elle sème dans son sillon, de la peur légitime de la malade, de la solitude sa nouvelle compagne.

Avec une écriture dénuée d'artifices, sans jamais rendre sa fille parfaite ou chercher à déclencher chez le lecteur une forme d'apitoiement ( alors qu'en tant que parent voir partir son enfant avant soi est la chose la plus horrible et la plus affreuse qu'il soit), elle se tient au plus près de la vérité.
Ce livre est beau, intensément beau et m'a profondément marquée.

Le billet de Mango
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...