jeudi 16 mai 2013

Karin Slaughter - Genesis et Broken

Aujourd'hui, un billet double pour vous parler de deux thrillers d'une même auteure Karin Slaughter.


Éditeur : Le Livre de Poche - Traduit du l'anglais (Etats-Unis) par François Rosso - Date de parution : Avril 2013 - 663 pages lentes...

Près d’Atlanta, une femme surgit sur la route devant un couple de retraités. Conduite à l’hôpital, elle a été torturée. Au même moment, Will Trent et Faith Mitchell, agents du GBI s’y trouvent également car Faith a fait un malaise. Le docteur Sara Linton constate avec effroi que la jeune femme a subi des atrocités (âmes sensibles s’abstenir) et Will Trent découvre sur les lieux de l’accident une grotte creusée. La jeune femme a été séquestrée dans cet abri et une autre jeune femme est retrouvée morte.

Que ce livre est lent à démarrer ! Il faut pratiquement attendre deux cent pages où les états d’âmes des deux agents du GBI ( sorte de FBI ) et du docteur soient passées au crible. La police locale n'aime pas que deux agents viennent mettre le nez dans leurs affaires Le docteur Sara Linton veuve depuis trois ans ne se remet pas de la mort de son mari ancien policier (que de pages de descriptions où elle se remémore sa vie !). Une autre jeune femme disparaît et tous les ingrédients d’un thriller sont réunis. Enfin, ça se met en route mais l’intrigue est lente, trop lente à mon goût. Ai-je rongé mes ongles ? Non.Tourné les pages avec frénésie ? Non. A vouloir trop s’attarder sur ses personnages principaux, le rythme en pâtit.
Pas d’enthousiasme débordant pour ce thriller d’une facture assez classique mais vraiment trop lent.. 




Éditeur : Grasset - Traduit du l'anglais (Etats-Unis) par Bernard Ferry - Date de Parution : Avril 2013 - 412 pages bien menées mais sans plus...

On retrouve le docteur docteur Sara Linton non plus à Atlanta mais dans la ville où elle a vécu enfant puis mariée. Les fêtes de fin d’année approchent et elle est venue les passer avec ses parents et sa sœur. Le corps d’une étudiante est retrouvée dans un lac et tous les soupçosn se portent immédiatement vers Tommy Graham un jeune homme attardé mentalement. Il avoue sous contraintes mais se suicide et laisse un message disant qu’il n’est pas le meurtrier.

Tommy Graham était un patient de Sarah et selon elle il est incapable d’avoir commis un tel acte. Elle connaît la police locale dont son mari faisait parti. Elle fait appel à Will Trent pour venir enquêter. La guerre des polices est déclarée comme dans Genesis mais plus fortement accentuée. Les fautes, les preuves sont dissimulées chacun ayant de se protéger. Sara Linton veut sa vengeance. Pour elle, l'agent  Lena est la source de tout les problèmes et surtout responsable de la mort de son mari . Tommy Graham n’est pas le meurtrier, elle est en persuadée. Aidée par Will, ils vont faire le jour sur des éléments pas très jolis, jolis. Rien de nouveau avec ce thriller où l’auteure a repris les ingrédients de Genenis. Mais l’honneur est sauvé grâce à une enquête plus intéressante et mieux construite et plus cernée.
Malgré le manque d'adrénaline, j’ai apprécié cette lecture mais sans plus non plus. Et de là à relire cette auteure, c’est une autre question...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...