vendredi 26 février 2010

Anna Révah "Manhattan"



Avec ce premier livre, Anne Révah fait fort. Très fort.

Tout commence par une douleur sur une partie de l’avant-bras, une femme consulte un neurologue. Le verdict tombe tel un couperet : quatre tâches blanches dans le cerveau. Le processus de la maladie démyélinisante est enclenché. Pas de retour arrière possible ou de guérison. Elle sait ce qui l’attend. Elle fait le choix de ne pas faire subir cette dégradation de son être à son mari et à ses enfants. Elle part. Elle arrête de jouer son rôle d’épouse et de mère. Depuis son enfance, elle a mimé, s’est fardée du comportement des autres pour masquer un traumatisme. Nuit d’hôtel puis une location meublée où elle écrit une seule lettre destinée à sa mère. Dans sa lettre, elle avoue, elle dénonce l’horreur…

Je suis sonnée, chamboulée, submergée d’émotions. Une lecture très, très forte. Poignante et superbement bien écrite.Ce premier livre révèle un vrai un talent.

Anna Révah est très douée : une sensibilité, un style limpide… Chapeau bas.

Un livre à lire absolument.

« Je me suis attachée à aménager une apparence qui dispose un contour, une sorte de paroi. On ne verrait pas derrière cette paroi. La façade était enviable, assurément efficace. Je m’installais sous le regard des autres. J’existais. »

Un énorme merci à la Miss Cynthia pour ce livre voyageur.

D’autres avis : Leiloona, Canel , Géraldine , Sylire , Antigone
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...