vendredi 19 février 2010

Marc Durin-Valois "Chamelle"



Rahne quitte son village, pour fuir la guerre et la famine. Avec sa femme, ses enfants et leur maigre bétail, il s’engage dans une longue traversée du désert. Un cruel exode où ils rencontreront la violence dans les camps de réfugiés, des hordes d’enfants armés et le manque d’eau...

Une fois commencé, on ne peut plus s’arrêter de le lire, on est captivé et on veut savoir si Rahne et sa famille trouveront de l'eau. En filigrane, une très belle histoire d’amour entre Rahne et sa fille Shasha, remplie de cette gaité et de cette innocence si pure qu’ont les enfants.

Un livre magnifique par ses descriptions sur le désert et bouleversant par la dure réalité du sujet.

Submergée d’émotions, je vais essayer d’écoper le trop plein les jours à venir.
Je n’en dirais pas plus sauf que c’est un livre à lire… absolument.

2 commentaires:

Géraldine a dit…

Je n'ai jamais entendu parlé de ce livre, dont pourtant qui parle pourtant d'un sujet que je recherche dans mes lectures. Donc je note.

Clara C. a dit…

@ Géraldine : ce livre mérite vraiment d'être lu.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...