samedi 13 février 2010

Françoise Lefèvre "la grosse"



Une lecture magnifique toute en puissance.

Puissance et poésie des mots, ode à la volupté et à l’amour noble. Sensualité de cette chair qui protège et qui comble le vide. Céline Rabouillot est grosse. Reine à la chevelure flamboyante, femme à la peau blanche et laiteuse à l’odeur de miel. Beauté d’un temps passé quand la poitrine généreuse nourrissait l’enfant ou le réconfortait. Son obésité lui attire la méchanceté. Mais, Céline est belle, pleine de cet amour à donner, à partager. Son amour, source de rêves et d’espoirs, lui donne la force de vivre, elle qui a perdu son enfant.

Submergée d’émotions de la première à la dernière page, j'en ai encore les larmes aux yeux. Une très, très belle lecture, si bouleversante, que je ne peux pas en dire plus…

L'avis de Sylire qui elle a aussi a veaucoup aimé.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...