samedi 6 février 2010

Olivier Adam "Falaises"



Parce que la vie n’est pas toujours rose, parce que la mort, les incertitudes et les doutes s’invitent chez certains. Olivier Adam sait décrire tous ces gens, toutes ces vies qui se fracassent, qui s’éparpillent, qui se cherchent et qui se reconstruisent tant bien que mal. L’âpreté de l’alcool où l’on se noie, les plans foireux de l’adolescence pour s’échapper quelques instants, l’amour, les remises en question et la peur.

On est à Etretat dans une chambre d’hôtel. Olivier, la trentaine, regarde les falaises éclairées d'où s'est jetée sa mère, vingt ans plus tôt. Tout au long de cette nuit, il revient sur son passé : un père brutal, un frère qui étouffe et qui se cherche. Mais il y a aussi l’espoir et surtout la renaissance à travers sa fille.

Une écriture sans fioriture, des phrases courtes où s’expriment la sensibilité, la dureté et les écueils qui façonnent des écorchés à vif. Comme la vie le fait sans qu’on ait rien demandé.

C’est beau, c’est fort...une lecture dont on ne sort pas indemne.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...