jeudi 18 février 2010

Delphine de Vigan - Les jolis garçons



Une sortie poche que j’attendais! Me voilà comblée avec « Les Jolis Garçons » de Delphine de Vigan.

Emma approche de la trentaine. Fantasque, charmante, ses espoirs sur le grand Amour ressemblent plus à des illusions. Trois rencontres, trois hommes différents, trois liaisons plus ou moins courtes, où l’amour est dépeint sous plusieurs formes.

Emma va tomber passionnément amoureuse de Marc, célèbre avocat. Un amour obsessionnel, unique qui s’apparente à la folie. Cette première rencontre est construite comme une nouvelle à chute. Bluffée, je suis tombée dans le panneau ! Son second amant sera Ethan Castor, écrivain, homme marié qui voit en Emma une sortie de secours pour son couple. La plus longue de ses aventures sera avec Milan Mikaev, animateur de télé, imbu de sa personne, usant de tous les stratagèmes pour faire monter sa côte de popularité dans les médias. Cette dernière rencontre est une parodie de certaines émissions télé où les gens viennent expliquer leur problèmes devant un animateur compatissant (et soucieux du bon fonctionnement de son oreillette).

Cette lecture est différente des autres livres de Delphine de Vigan. L’écriture est plus légère et Delphine de Vigan s’amuse et use de l’humour. On est ému, on sourit, on rigole et on s’attache à Emma.

J’ai relevé des phrases, superbes ou drôles, je vous mets deux d’entre elles :
« D’autres que moi auraient offert mixer, mari et enfants pour être conviées aux premières loges, mais il était peu probable que je puisse revendre la place. »
« Apprendre à dire non est un travail de plusieurs années, apprendre à dire non plusieurs fois de suite relève de la compétition.»

A lire !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...