mardi 13 juillet 2010

Nathacha Appanah - La noce d'Anna


Editeur : Gallimard - Date de parution : 15/05/2009 - Collection Folio - 178 pages magnifiques...

Sonia, 42 ans, marie sa fille unique Anna. Sur une journée, Sonia plonge dans ses souvenirs. Elle nous raconte sa liaison avec Matthew, son amour de jeunesse, puis la naissance d’Anna, ses peurs, sa vie de mère-célibataire, ses doutes et ses envies.

Ne vous arrêtez à ces deux lignes sommaire de résumé car ce livre est un coup de coeur ! J’y ai trouvé tellement d’échos, je me suis si souvent identifiée à Sonia que j’ai terminé ce livre avec des grosses larmes qui coulaient sur les joues. Sonia est une mère libre dans le sens où elle n’aime pas les conventions. Hors Anna a prévu un grand mariage où rien n’est laissé au hasard, tout ce que Sonia n’aime pas. Elle se sent souvent différente et surtout en sa qualité de mère. L’impression de ne n’avoir pas été une maman parfaite : topo de la maman qui prépare des bon gâteaux, qui est à 5h00 pétantes devant les grille de l’école et qui sait comment toujours comment élever ses enfants. Anna est l'opposé de sa amère : elle aime l’ordre, l’organisation et souvent elle endosse le rôle de mère : « ne fais pas ci, ça fait désordre ou habits toi comme ça ». Sonia n’est pas fantasque mais elle possède un côté « je vis pour moi et pas pour les apparences ou pour les autres ».

A travers Sonia et ses questionnements, je me suis reconnue. Car lors du mariage d’Anne, toutes ses interrogations remontent à la surface mais jamais sans aigreur ou amertume. Sonia possède de d’humour, un franc-parler et sous sa carapace, elle est très sensible.

Sonia évoque un jour où un vigile de sécurité ne croyait pas qu’Anna était sa fille et la douleur qu’elle a ressentie. Sonia a la peau matte, des cheveux noirs et Anna petite était blonde et possédait un teint de porcelaine. Je l’ai vécu cette situation plusieurs fois avec Fifille Ado. Mais la première fois m’est restée gravée à jamais et je connais ce mal qui donne envie d’hurler.

Au fil de la journée qui s’égrène, Sonia va se rendre compte qu’Anna lui ressemble même si ses choix sont différents des siens.

Le tout est écrit avec finesse et d'une manière très juste ....

A travers Sonia, on retrouve les relations mères-filles et des questions que l’on se pose un jour ou l’autre…

Un gros coup de cœur sincère, rempli d’émotions et de sensibilité !


Merci à Canel de m’avoir offert ce livre, les avis enthousiastes de Sylire, Chaplum et d’autres billets chez BOB.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...