dimanche 26 septembre 2010

Alain Emery - Les petits devants

Editeur : du DOUAYEUL - Date de parution 2006 - 35 pages

Avec ce recueil de quatre nouvelles primées, Alain Emery  confirme qu’il est un grand nouvelliste. Ces nouvelles portent  sur des thèmes comme la vieillesse, les non –dits. Quatre nouvelles d’exception et  une écriture superbe !
Les chutes travaillées nous laissent le goût de nos faiblesses  ou nous font réfléchir. Difficile de rester indifférent à la lecture de la nouvelle les petits devants. Un homme  découvre d’où provient  la richesse de sa famille, une richesse au prix la dénonciation pendant la seconde guerre mondiale. Quelle sera sa réaction finale ?
Des nouvelles qui amènent  à se poser  bien des questions...
Un petit recueil et quatre pépites...

Mon grand-père est entré dans le grand monde en portant le dos, en plus de son fourbi d’orfèvre, une croix dont l’ombre le condamnait. Il lui a suffi de fuir les regards pour esquiver sa conscience. Piquer du nez sur ses  cailloux, travailler d’arrache-pied et laisser le labeur le patiner. Le temps a fait son œuvre. C’est devenu la faute de l’époque. Celle à pas de chance. Lui-même a fini par ne plus se souvenir. Les autres non plus. L’oubli est un cercueil capitonné.
Hélas, ce  recueil  a été édité  en un nombre  d’exemplaires limité, du même auteur, je vous conseille (fortement) de lire  Divines Antilopes.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...