mardi 14 septembre 2010

Sonya Hartnett- Une enfance australienne

Editeur : le Serpent à plumes - Date de parution : 11/02/2010-
198 pages qu'on ne lâche pas...

Avertissement : ce livre entraîne une brusque augmentation  de la fréquence  cardiaque…

Le livre s’ouvre sur l’enlèvement de trois enfants par un inconnu. Adrian, 9 ans, vit chez sa grand-mère et son oncle. Une famille un peu étrange, d'ailleurs sa grand-mère semble de pas l’aimer. Adrian se fait petit, il ne cherche à pas à se faire  remarquer même à l’école.  Timide, d’un naturel  inquiet, il se demande qui sont les nouveaux voisins qui viennent d’aménager dans la maison  d’en face.  Bizarrement, il y a trois enfants qui ne semblent pas très bavards et un homme.

Durant cette lecture,  mon rythme cardiaque était  proche de la tachycardie ! Et une fois commencé ce livre , je ne l’ai pas lâché  (tant pis pour le risque de malaise)!  Il s’en dégage une atmosphère pesante, on pressent le pire, on s’inquiète. Mais qui sont ces voisins ? Et pourquoi semble t- il planer comme un malaise  autour d’Adrian ?
Voilà,  je me suis retrouvée sous pression, le cœur prêt à lâcher  (ne cachez pas votre joie,  j’ai tenu bon)  alors qu’il n’y a pas  la moindre goutte de sang.

Tout est dans le récit mené brillement où le suspense monte en crescendo ! J’ai eu l’impression qu’Adrian vivait dans une ville où les habitants peu nombreux  sont calfeutrés chez eux.  Plus j’avançais dans ma lecture et plus j’avais des certitudes qui se sont écroulées comme un vulgaire château de cartes ! Même si on s’attend à une fin tragique, on est berné …

Un excellent livre sur tous les plans! J’en  suis ressortie bluffée et secouée comme un orangina…
A lire ! Mais avant on vérifie son  palpitant !
Les billets d'Aifelle, Papillon, Sylire et plein d'autres avis chez l’ami BOB.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...