samedi 18 septembre 2010

Laurent Mauvignier - Loin d'eux

Editeur : les Éditions  de Minuit - Date Parution : 04/09/2002 - 128 pages

Lorsque Luc est parti, ses parents, Jean et Marthe, ont pensé que c’était mieux pour eux trois. Gilbert et Geneviève, son oncle et sa tante, eux aussi ils y ont cru. Mais pas Céline, sa cousine.

Elle, c’est la seule qui n’a pas été surprise, la seule à avoir craint que ce qui en Luc les menaçait tous finisse par s’abattre sur eux.


Il s'agit de la quatrième de couverture et je trouve (pour une fois) qu'elle donne juste les éléments qu'on  a besoin de savoir. Les explications viendront au fur et à mesure, distillées par les pensées de ces six personnages. 
Roman polyphonique par excellence, ce livre nous dévoile le pourquoi de l'absence de Luc par les monologues des personnages,  Luc compris. 
C'est  vrai qu'à la maison, la situation  était un peu tendue. Jean, le père n'acceptant  pas que son fils ne cherche pas un vrai travail. Des reproches signifiés par des silences pesants,  des regards, des gestes. Alors quand Luc est parti à Paris pour  travailler comme serveur, chacun a cru, espéré qu'enfin Luc avait une vie. 

On devine très vite ce qui s'ets passé et pourquoi Luc est définitivement absent. Suite au drame, les mots ne viennent toujours pas ou ce sont des demi-mots, les personnages n'osent toujours pas parler, dire, crier ce qu'ils ont  sur le cœur.
On assiste impuissant à leur souffrance, ils s'emmurent dans les silences, dans les remords et les regrets qui les rongent de l'intérieur. Les fameux si on avait su arrivent mais trop tard.

J'ai lu ce livre en apnée. J'ai été touchée par cette histoire car ce livre a trouvé de nombreux échos en moi. Mes parents sont issus de cette génération où  l’on ne  parle pas de certains sujets, où les tabous sont nombreux et légions.

Une lecture forte qui montre ô combien les mots dits sont importants. L’écriture  de Laurent Mauvignier est magnifique.
Un coup de cœur... 


Et voilà, maintenant les miettes sur lesquelles il faudra survivre. Mon silence à moi pour cimenter sa tristesse à elle, être là toujours et supporter de se taire là où jusqu'à maintenant, je n'avais su qu'aboyer  putain de merde,  manger mes gros mots et les avaler tous, au fond, qu'on n'en parle plus (...)

Pourquoi n'a t-il rien  dit,  pas parlé avec nous, pourquoi ce sourire alors et ces je vais bien je pense à vous  dans les lettres, si les mots étaient faux, si en lui c'est autre chose qui parlait, des mots qu'il n'a jamais poussés vers les autres, vers nous. Il ne nous croyait pas capable de ça, comprendre.


11 commentaires:

Marie a dit…

J'hésite car bien souvent les Editions de Minuit me semble bien difficiles...

Dominique a dit…

C'est un auteur magnifique et tous ses romans sont excellents
l'atmosphère familial, les non dit tout est bien vu
je me souviens très précisemment de ma lecture à l'époque je l'avais fait lire autour de moi
un beau roman

Aifelle a dit…

Je pourrais plutôt commencer par celui-ci, avant d'attaquer son pavé sur la guerre d'Algérie.

herisson08 a dit…

Bon ce n'est plus possible, soit il faut que tu arrêtes de lire, soit il faut que j'arrête de venir chez toi, trop de nouvelles tentations à chaque fois!!

Vero a dit…

Un auteur que j'aime beaucoup, je l'avais découvert avec "Apprendre à finir" et j'ai adoré "Des hommes", son dernier roman. Celui-ci est dans ma LAL... je sens que je vais avoir du mal à résister la prochaine fois que je le croiserai sur ma route! ;-)

Manu a dit…

Il a l'air pas mal en effet mais bon trop de lectures !!!

Voyelle et Consonne a dit…

J'ai été marqué par "Des hommes" et celui-ci est dans ma liste. Merci du rappel.

Karine:) a dit…

C'Est ma foi très tentant... ta présentation est intrigante à souhait, en tout cas!!

Clara a dit…

@ Marie : non, il est tout à fait accessible! ( la pereuve, je l'ai lu...)

@ Dominique : je dois recevoir en LV "des hommes"... d'après les billets, l'écriture est toujours aussi belle et puissante.

@ Aifelle : oui !

@ Hérisson08 : le bureau des réclamations est fermé le week-end. Réouverture le lundi à 8h00..:)

@ Véro : une très belle et très marquante découverte pour moi !

@ Manu : tu fais comme moi, tu notes pour plus tard , pour "Un jour où"...

@ Voyelle et Consonne : j'ai eu envie de commencer par son premier roman avant de lire "des hommes ".

@ Karine :) à lire ! j'en suis personnellement sortie très touchée ...

Valérie a dit…

J'aime énormément cet auteur. Je crois que mon prochain sera La Foule.

liliba a dit…

ça devient une terreur, de lire ton blog : je note tous les livres que tu nous propose ou presque !!!!!