samedi 11 septembre 2010

Anne Berest - La fille de son père

Editeur : Seuil- Date de parution : 19/08/2010 - 161 pages trop courtes...

Trois sœurs que la vie a éloignées se retrouvent chez leur père à l’occasion du diner d’anniversaire d’Irène. Trois sœurs: Irène 38 ans, l’aînée, au tempérament fougueux, la narratrice et Charlie la cadette, la plus proche de son père. Leur mère est morte alors qu’elles  n’étaient que des enfants et leur père a refait sa vie avec Catherine qui a du mal à s’imposer. Leur souvenir de Martine, leur mère est toujours bien présent. Sauf que Catherine lâche une bombe en plein milieu du repas  : Et puis Martine. Toujours Martine. Qui n’était pas une sainte, parce que, faire un enfant avec un autre et ne rien dire à personne, c’est quand même pas des comportements de Vierge Marie. Les doutes s’installent mais surtout la quête de la vérité.


Secrets de famille, une narratrice trentenaire qui cherche sa place dans la vie, les relations entre sœurs … Tout ce qu’il faut pour que je  pousse un grand cri du cœur. Mais, il n’y en aura pas.
L’écriture est vive, des phrases courtes et possède un style que j’aime. On est proche de l’écriture de Nelly Allard. Mais (ce fameux mais) , j’ai trouvé que les personnages sont effleurés, pas assez approfondis et que tout va vite. Trop vite. Et la vérité apparait au lecteur. Evidente et trop rapidement.

Pour un premier roman, l’auteure possède un style mais je suis restée sur ma faim…dommage. En conclusion, une auteure à suivre !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...