mercredi 27 octobre 2010

Christian Gailly - Lily et Braine

Editeur : Editions de Minuit- Date Parution : 07/01/2010 - 189 pages

Lily est venue l’attendre à la gare accompagné de leur fils Louis, 3 ans et de la chienne. Après  trois mois passés dans un hôpital militaire, son mari Braine rentre enfin. Braine bien changé après la guerre dans laquelle il s’est  porté volontaire. Un mari qui doit réapprendre à vivre et Lily qui essaie de faire au  mieux pour que son retour  se passe bien.
Je suis embêtée pour parler de ce livre…A vrai dire, je ne sais pas quoi trop en penser. L’histoire m’a intriguée. Au début, j’ai crû que Braine était un ancien GI , j’ai eu tout faux. Nous sommes en France et Braine s’est engagé dans une guerre pour un autre pays. Il a quitté son travail dans le garage de beau-papa, son fils âgé de quelques mois.
Une échappatoire  à sa vie ?  Les éléments peu nombreux donnent cette impression. Sa femme Lily semble vivre  dans un monde à part choyée par des parents au portefeuille bien garni. Elle s’occupe de sa maison et de ses enfants. Car dans ce livre, la chienne est traitée et considérée comme un enfant. J’avoue ne pas avoir pas compris ce point…La vie semble reprendre son cours normal et paisible. Mais, une femme mystérieuse fait son apparition. Elle propose à  Braine de remonter sur scène et de  recomposer le groupe de jazz dont il faisait parti il y a bien longtemps . Lily est jalouse et  sur ses gardes. Braine accepte et se remet  à la musique.
Je n'ai pas été à l'aise dans cette lecture même si j’ai  aimé l’écriture :  un style non conventionnel, des phrases très courtes. Mais, le déroulement de l’histoire et la fin de ce livre m’ont laissée  perplexe. J'ai eu l'impression d'avoir à faire à des personnages irréels.
Bref, je suis incapable de dire si j’ai aimé ou non…
Merci à Hélène et à Dialogues Croisés pour ce livre.
Le billet de Midola.



11 commentaires:

Griotte a dit…

J'ai découvert Christian Gailly avec "Dernier amour" et j'avais beaucoup apprécié. Un style très proche du personnage : des phrases courtes, saccadées, comme un dernier souffle...
Je note celui çi quand même.

Cynthia a dit…

Heu...du coup je ne sais pas trop quoi penser non plus. Ceci dit, le retour à la musique et le chien qui prend beaucoup de place me rappellent un certain titre pas aimé ^^Pas une priorité donc ;)

Karine:) a dit…

Aaaah, je ne sais plus quoi openser... la musique me plaît mais le chien traité comme un enfant, j'ai toujours du mal... bref, j'avais noté, mais je ne sais plus...

Anonyme a dit…

Phrases courtes, saccadées, à la Claudie Gallay (oui, curieux), donc ce sera non.

keisha a dit…

Zut! Le commentaire part avant que je ne m'identifie!

L'Ogresse a dit…

Non pour moi aussi...

dimitri a dit…

J'ai lu quelques livres dans ce style et ça m'a moyennement emballé.

Theoma a dit…

Chouette, pour une fois, je passe !

Clara a dit…

@ Griotte : je lirai de retour cet auteur car j'ai aimé l'écriture!

@ Cynthia : ici, le chien est appelé enfant...

@ Karine :) : je susi incapable d'avoir un avis tranché sur ce livre...

@ Keisha: oh, tu es démasquée, c'est toi l'anonyme!!!!

@ l'Ogresse : l'avis de Midola est plus enthousaite que le mien...

@ Dimitri : j'aime beaucoup ce style décriture...mais dan sun livre il faut que l'histoire soit aussi à la hauteur de nos espérances.

@ Theoma : oui...mais demain je vais vous parler d'une pépite !

Marie a dit…

Je suis un peu effrayée par les Editions de minuit.
Chaque fois que je lis un roman de chez eux, c'est la catastrophe : je n'y comprend rien et je n'accroche pas. Ils ont été les artisans du nouveau roman il y a quelques années, et depuis il ont gardé une ligne éditoriale originale. Trop pour moi...

Clara a dit…

@ Marie : j'ai seulement lu Tanguy Viel publié chez eux ... jen en connais pas trop bien cette maison d'édition et sa ligne éditoriale.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...