vendredi 1 octobre 2010

Audur Ava Olafsdottir - Rosa Candida

Editeur : ZULMA - Date  de parution : 19/08/2010 - 333 pages de bonheur...

Arnljótur a perdu sa mère dans un accident de voiture. Passionné des fleurs comme sa mère, il décide de partir de la maison même si son père voudrait  qu’il poursuive des études. Arnljótur , ce  jeune homme de 22 ans et  déjà jeune papa veut aller restaurer une ancienne roseraie. Partir du cocon familial, c’est laisser son frère jumeau autiste et son père.
Contrairement à toutes celles et ceux qui l’ont lu, j’ai eu un peu de mal au tout début à rentrer  dans ce livre.  A la lecture des premières pages où le père d’Arnljótur le questionne sur la façon de cuisiner un plat, je me suis  demandée  où j’allais…En fait, il n’y a aucune question à se poser, il suffit de se laisser imprégner par les mots. Ce livre est une initiation à la vie d’adulte pour Arnljótur. Ce jeune adulte qui se pose des questions sur la mort de sa mère, sur sa petite fille âgée de 7 mois conçue par inadvertance, sur son rôle de père…
Sans trop en dire, Arnljótur va faire des rencontres mais  surtout il deviendra vraiment un adulte en arrivant à une forme de plénitude. Le tout est écrit  sur fond  de fleurs, de recettes, de l’importance de la famille  et de simplicité de la vie.  Et ce sont autant de petits moments simples qui font le ravissement de ce livre ! Un coup de cœur pour le personnage du papa qui  est aimant, proche de ses enfants, très attentionné … une crème !
Une lecture « bonheur » qui  m’a touchée… mais ça, je pense que vous vous en doutiez.
Je remercie tulisquoi d’avoir répondu à mon SOS et d’en avoir fait un livre voyageur, les billets de BelleSahi, Cathulu , Lettre Exprès, Esmeraldae
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...