mardi 12 octobre 2010

François Marchand - Plan social

Editeur : Le Cherche Midi - Date de parution : 26/08/2010 - 132 pages

La société d’Emile Delcourt installée à Valenciennes va mal, très mal. L’entreprise familiale d’ancres de marine court à la liquidation judiciaire si rien n’est mis en œuvre. Un consultant parisien Walfard imposé par les actionnaires vient sur place avec ses belles théories. Mais, Emile Delcourt a une solution ! Pour relancer sa petite entreprise, rien de plus efficace que de faire une coupe large dans le personnel mais sans que ça se sache…
Humour noir, ironie, plume méchamment vitriolée font bon ménage dans ce livre ! Le personnage de Walfart est le consultant qui par définition gagne un très bon salaire sur le dos des entreprises qui sont au bord de la faillite. Pédant, arrogant, il s’exprime par des phrases où les  mots anglais sont de bons tons. Il ne voit aucun intérêt  à cette mission et n’a qu’une seule envie,  la terminer au plus tôt.  De plus, cette mission dans le nord de la France  n’est guère valorisante pour son CV…
Que serait une entreprise sans syndicat ? Je vous le demande. En la personne de Bernier, nous avons le représentant syndical de gauche. Bernier qui est contre le capitalisme, l’argent … le vrai syndicaliste, mais en qui Delcourt va trouver une aide précieuse pour son plan. Un plan sans scrupule qui va lui permettre de se séparer du quart de ses employés sans mettre la main à son portefeuille. Patron et syndicaliste se retrouvent  pour une fois du même côté…
Dans ce livre, c’est la bêtise de tout un système qui est  mise en avant et François Marchand n’épargne personne ! Mon bémol : j’ai trouvé la mise en route un peu longue et j’aurai bien aimé un livre un peu plus long.

Ce n’est pas tout à fait du baratin, le « stress » d’un patron. D’un vrai patron qui a des usines, pas d’un connard au vingt-cinquième étage d’un tour, qui se croit PDG parce que ses potes de l’inspection des Finances ou  de l’X-Mines l’ont pistonné là. Ces patrons-là, le  seul stress qu’ils ont, c’est de comparer dans le magazine Capital leurs rémunérations respectives.
D’autres avis :  Cathulu, Fattorius
Merci à Solène des Editions Le Cherche Midi pour ce livre.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...