vendredi 22 octobre 2010

Rencontre avec Olivier Adam


Comme chaque semaine, missionnée pour vérifier l’avancement  des travaux du tram Rue Siam ( non, mais on pourrait le croire), mes petits pas légers m’ont conduit jusqu’à chez Dialogues. Et oui ! Hier, Olivier Adam venait parler de son livre le cœur régulier. Je ne vous cache pas que j’étais toute « émotionnée » de le rencontrer. En attendant, j’ai pu discuter avec Fransoaz qui, elle, aussi était présente. Et d’une pierre deux coups car c’était l’occasion de faire connaissance. Même si nous avons eu du mal à nous retrouver malgré nos signalements vestimentaires respectifs…  
Je n’ai eu que très peu de temps toute seule avec Olivier Adam. Et une fois devant lui, j’ai buggé… Oui honte à moi, bouche ouverte tel un poisson en train de s’asphyxier, la première phrase que j’ai réussi à prononcer est « j’aime ce que vous écrivez ». Bibi, vous pouvez le constater, a été très originale… Après cette mise en route fastidieuse ( l’émotion !), j’ai réussi à  lui parler de son écriture que j’ai trouvé plus apaisée dans son dernier roman. Et bingo ! J’ai vu juste, Oliver Adam me l’a confirmé.
Puis, il a parlé pendant près d’une heure de son livre, mais aussi comment il écrit d’une façon générale ses livres.  Il débute avec une personne quelque part et à partir de ces deux éléments, il écrit. Pour le cœur régulier, il avait lu un article consacré  à cet endroit au Japon où les gens viennent se suicider. 
Non, Olivier Adam ne sait pas faire dans  le happy, dans les  vies qui ressemblent à des autoroutes ( tout est beau, tout est rose)… il me l’a dit. Ecrire sur des personnes fracassées, qui se remettent en question  ou qui tombent  et se relèvent, voilà ce qui l’intéresse.
Merci encore à Clémence de chez Dialogues!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...