mardi 16 août 2011

Cécile Huguenin - Alzheimer mon amour

Éditeur : Editions Héloïse d'Ormesson - Date de parution : Juin 2011 - 125 pages

Dans ce récit tout en sobriété, Cécile Huguenin nous parle son couple alors que son mari est atteint d’Alzheimer. Un couple où la mémoire de Daniel s’est effilochée jusqu’à tout oublier même leur amour. Sans pathos et dans une écriture très belle,  l’auteure nous décrit les différentes phases sur trois années. La déclaration de la maladie avec  Daniel qui butte sur un mot dont il ne parvient plus à se souvenir. Puis les oublis de plus en plus fréquents.  elle va connaître l’indifférence, la froideur d’un corps médical. Mais, Cécile va se battre pour que leur amour continue. Se battre pour aider Daniel, le garder avec elle. Ils iront même jusqu’à déménager à Madagascar se raccrochant à des espoirs vains.  Vient le temps le temps de l’acceptation de la maladie comme pour toute autre maladie. Sur ce  parcours parsemé d’embûches, elle nous décrit les désillusions et  combien l’aidant se retrouve souvent désarmé et seul. L’état de Daniel s’aggravant, elle doit accepter de le placer dans une structure spécialisée. Avec un personnel soignant attentif et qui considère chaque patient comme un individu.
J’ai terminé cet hymne d'amour le cœur serré. On ne peut qu’être touché par cette lecture qui nous permet de mieux comprendre ce que vivent les familles des patients atteints d’Alzheimer. J’ai noté plein de passages : magnifiques, tendres ou douloureux.

Nous, « les accompagnants, « les aidants », nous arrivons tous avec au cœur la même souffrance du fardeau et le même déshonneur de la capitulation. Nous pénétrons dans la zone de non-retour, déchirés par l’ambivalence insupportable de désirs contradictoires, être soulagé sans abandonner. La culpabilité nous ronge, la honte frémit à fleur de peau, les larmes nous brouillent la vue. Enfant dénaturé qui ne peut plus assumer son parent. Conjoint démissionnaire. C’est ainsi que nous nous sentons, harassés du chemin parcouru mais animés d’un regain d’énergie qui surgit au dernier moment comme la colombe du magicien sort de son chapeau.
Un grand merci à Brize pour ce livre voyageur.
Le billet de Kathel renvoie à toutes celles qui l'ont lu.

17 commentaires:

keisha a dit…

Rien à ajouter. j'espère que ce livre trouvera encore plus de lecteurs...

Mango a dit…

J'ai noté qu'il était très bien ,ce livre mais je vais attendre un peu pour aborder un tel sujet qui me fait peur.

cathulu a dit…

C'est dommage , qu'à part sur les blogs, ce livre n'ait pas davantage de retentissement. Les journalistes seraient-ils frileux?

MyaRosa a dit…

Je n'avais jamais entendu parler de ce livre qui a l'air très touchant.

sofynet a dit…

Je note ce livre, mais pour un autre moment aussi. Je ne me sens pas prête tout de suite à le lire, et ce serait dommage de passer à côté !

kathel a dit…

Comme Keisha, je souhaite simplement que ce livre rencontre d'autres lecteurs...

Aifelle a dit…

Un témoignage que l'on n'oublie pas et qui est vraiment nécessaire.

Anne a dit…

Je le re-re-re-re-note, il va bientôt tomber dans mon sac, celui-là (ou j'essaye de convaincre les bibliothécaires... qui sait ?)

Christine a dit…

Voici un deuxième avis qui ne fait que confirmer mon envie de lire ce livre.

Fransoaz a dit…

Ton conseil rejoint celui de Katell; à lire donc pour mieux appréhender et connaître cette maladie. Pas besoin de le noter, je n'oublierai pas l'illustration de la couverture.

Cynthia a dit…

Pas prévu pour l'instant, sujet trop délicat ;)

C. Sauvage a dit…

Ancien journaliste (et éditeur de ce livre) je ne peux que souscrire à la remarque de Cathulu. Mais le soutien des bloggeuses est précieux pour "Alzheimer mon amour" car vous êtes d'abord des lectrices.
Il se peut que les grands médias s'y intéressent dans quelques semaines à l'occasion de la Journée internationale d'Alzheimer qui se déroulera le 21 septembre. Quelques beaux événements pourraient avoir lieu à cette occasion dans de grands médias.
Une fois encore je comprends la crainte que certains lecteurs (-rices) éprouvent face à ce sujet. Mais comment mieux dire de du témoignage de Cécile Huguenin que ce que le libraire Collard
dans le magazine de la santé de France 5: "C'est le plus beau livre d'amour que j'ai jamais lu". Merci Clara qui le dites si bien...

Brize a dit…

Connaissant (au travers de ton blog) ta sensibilité, je me doutais que ce livre te toucherait et ton billet est une excellente invitation à sa lecture.

N'hésite pas à m'adresser les blogueuses (et blogueurs) qui souhaiteraient le lire (il y a un formulaire "contact" sur mon blog, ils peuvent l'utiliser pour me joindre): le livre peut continuer à voyager au-delà de sa prochaine étape prévue (la dernière, pour le moment).

lucie a dit…

cette maladie me terrifie... ne plus reconnaître les siens, un reset bien douloureux... Quel bonheur que de se faire surprendre par de jolis souvenirs...quel malheur que d'avoir tout oublié...je note cela m’intéresse.

Clara a dit…

@ Keisha : oui !

@ Mango : le sujet peut faire peur mais c'est un véritable fléau qui nous touche : 900 000 personnes ont atteintes d'Alzheimer en France.

@ Cathulu : peut-être et ce livre pointe les aspects médicaux, sociaux ( prise en charge des patients et des familles) qu'il faudrait améliorer.

@MyaRosa : touchant, beau et terrible !

@Sofynet : Avec ce livre, on est au plu après d'Alzheimer : le quotidien, les difficultés rencontrées par le familles...

@ Kathel : oui, nous sommes d'accord

@ Aifelle : un témoignage personnel qui nous ouvre les yeux sur un parcours bien difficile. Mais l'amour qui s'en dégage fait partie de ces amours beaux forts !

@ Anne : je ne peux que le conseiller !

@ Christine : oui, un livre qu'on ne peut par oublier et qui nous fait prendre conscience de bien des choses.

@ Fransoaz : oui, ce livre ne peut que nous aider à mieux comprendre et à appréhender cette maladie.

@ Cynthia : perdre la mémoire fait peur mais ce livre est beau !

@ C. Sauvage : merci de votre intervention. En effet, comme l' a dit Cathulu, on et ne droit de s demander pourquoi ce livre n'a pas été relayé dans la presse. Il nous met en face des problèmes actuels rencontrés par les patients, les familles : le manque de structures adaptées, manque de personnel. J'espère que ce livre trouvera d'autres lecteurs et qu'il y aura un effet boule de neige. Un témoignage bouleversant mais dont l'amour perle à chaque ligne...

@ Brize : encore merci Brize pour ce livre ! Je fais passer le message !

@ Lucie : un sujet douloureux , terrifiant mais le chiffre 900 000 personnes de cette maladie est lui aussi terrifiant.

krol a dit…

Alors, je vais le recevoir ? Puisque tu l'as fini. Oh, j'ai hâte ! Je vis cette maladie au quotidien et tout témoignage me rassure, m'aide, et me fait tirer des larmes bien sûr.

Noukette a dit…

Un sujet difficile qui me fait un peu peur j'avoue...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...