mardi 16 août 2011

Cécile Huguenin - Alzheimer mon amour

Éditeur : Editions Héloïse d'Ormesson - Date de parution : Juin 2011 - 125 pages

Dans ce récit tout en sobriété, Cécile Huguenin nous parle son couple alors que son mari est atteint d’Alzheimer. Un couple où la mémoire de Daniel s’est effilochée jusqu’à tout oublier même leur amour. Sans pathos et dans une écriture très belle,  l’auteure nous décrit les différentes phases sur trois années. La déclaration de la maladie avec  Daniel qui butte sur un mot dont il ne parvient plus à se souvenir. Puis les oublis de plus en plus fréquents.  elle va connaître l’indifférence, la froideur d’un corps médical. Mais, Cécile va se battre pour que leur amour continue. Se battre pour aider Daniel, le garder avec elle. Ils iront même jusqu’à déménager à Madagascar se raccrochant à des espoirs vains.  Vient le temps le temps de l’acceptation de la maladie comme pour toute autre maladie. Sur ce  parcours parsemé d’embûches, elle nous décrit les désillusions et  combien l’aidant se retrouve souvent désarmé et seul. L’état de Daniel s’aggravant, elle doit accepter de le placer dans une structure spécialisée. Avec un personnel soignant attentif et qui considère chaque patient comme un individu.
J’ai terminé cet hymne d'amour le cœur serré. On ne peut qu’être touché par cette lecture qui nous permet de mieux comprendre ce que vivent les familles des patients atteints d’Alzheimer. J’ai noté plein de passages : magnifiques, tendres ou douloureux.

Nous, « les accompagnants, « les aidants », nous arrivons tous avec au cœur la même souffrance du fardeau et le même déshonneur de la capitulation. Nous pénétrons dans la zone de non-retour, déchirés par l’ambivalence insupportable de désirs contradictoires, être soulagé sans abandonner. La culpabilité nous ronge, la honte frémit à fleur de peau, les larmes nous brouillent la vue. Enfant dénaturé qui ne peut plus assumer son parent. Conjoint démissionnaire. C’est ainsi que nous nous sentons, harassés du chemin parcouru mais animés d’un regain d’énergie qui surgit au dernier moment comme la colombe du magicien sort de son chapeau.
Un grand merci à Brize pour ce livre voyageur.
Le billet de Kathel renvoie à toutes celles qui l'ont lu.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...