lundi 22 août 2011

Eric Puchner - Famille modèle

Éditeur : Albin Michel - Date de parution : Août 2011 - 523 pages irrésistibles!

Eté 1985. Warren Ziller et sa famille ont quitté leur vie paisible dans le Wisconsin pour s’installer en Californie.  Warren veut sa part du gâteau du rêve américain et s’est lancé dans un projet immoblier de grande envergure investissant tout leur argent.  Mais le rêve tourne au cauchemar car une décharge se construit près du terrain des futurs pavillons. Ruiné, Warren n’ose pas avouer à sa femme ni à ses enfants l’ampleur de la catastrophe…
Avertissement : Autant vous  prévenir tout de suite Famille modèle est  un gros, gros coup de cœur !
Dans la famille Ziller, le père  Warren vient de mettre sa famille sur la paille. Ambitieux, son projet de construire et vendre  des maisons à budget accessible dans le désert a tourné court à cause d’une décharge. Il a investi tout l’argent de la famille mais se promet d’une façon ou d’une autre qu’il se sortira de cette mauvaise impasse. Sa voiture vient d’être saisie et il prétexte un vol…La mère Camille, la mère presque « modèle ». Elle surveille de près l’alimentation de ses enfants  et fait des chèques pour toutes les associations. Dustin et Lyle, les deux aînés se moquent souvent d'elle. Dustin, lycéen et  membre fondateur d’un groupe de musique, s’est très bien acclimaté au soleil de la Californie. Beau garçon, surfeur,  il a une petite amie et doit rentrer d’ici peu à l’université. Lyle regrette le Wisconsin. Bûcheuse, elle a du mal à se faire des amies et comme toute adolescente, elle est préoccupée par son physique. Et enfin Jonas qui a des idées morbides et obsessionnelles (comme  s’habiller en orange de la tête aux pieds). Toute la famille vit dans une résidence avec gardien, dans une belle maison mais  surtout au-dessus de leurs moyens. Vu que Warren croule sous les dettes et que le salaire de Camille est insuffisant.  Mais Camille et les enfants l’ignorent du moins au début du livre.  
Car s’en suivent  des situations cocasses mais aussi des tragédies…et ces pages complètement irrésistibles se tournent avec bonheur ! La personnalité de chaque membre de la famille se dévoile au fur et à mesure des événements.  Et l'on ne s'ennuie pas une seule seconde ! Dans ce roman jubilatoire ( j’ai souri, j'ai rigolé surtout dans la première partie) et truffé d’humour, on assiste à la débâcle de la famille.
Dans une écriture  tout simplement remarquable, Eric Puchner use de l'humour mais aussi des émotions avec intelligence  !! Un roman brillant  sur le rêve américain qui tourne court avec des personnages très bien campés !!!
Un gros, gros coup de cœur sur toute la ligne pour ce livre !
Sur l'échelle des événements humiliants, ça aurait pu être pire. Il y aurait pu y avoir des larmes, des armes, des menottes. Cela dit, l'humiliation faisait partie de ces choses  qui, comme les cercueils, se suffisent à elles-mêmes.
Les billet du Globe lecteur , de Mélopée.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...