jeudi 18 août 2011

Lydia Millet - Le cœur est un noyau candide

Éditeur : Le Cherche Midi ( collection : LOT49) - Date de parution : 2009 - 558 pages

Nouveau-Mexique,  Santa Fe,  2006.  Ann, une  bibliothécaire  fait un rêve étrange où apparaît un homme à genoux dans le désert coiffé d’un chapeau en feutre rond.  Cet homme n’est autre que Robert Oppenheimer. Le 16 juillet 1945 à l’instant où la première bombe atomique est testée à  Los Alamos, Robert  Oppenheimer, Leo Szilard et Enrico Fermi, sont transportés à Sante Fe en 2006.
D’un côté, l’histoire a suivi son cours tel qu’Anne et Ben son mari la connaissent et de l’autre , les trois pères de la bombe scientifique sont restés à l’instant de l’explosion lors de l’essai. Transportés dans le futur, ils ignorent tout des conséquences de leurs travaux, des morts d’Hiroshima et de Nagasaki. Nos trois scientifiques sont recueillis par Ann et Ben. Même si Ben voit d’un mauvais œil leur arrivée chez eux, Ann essaie de leur apprendre tout ce qui s’est passé depuis 1945 mais en les ménageant. Elle qui était un employée aux horaires réguliers prend des libertés dans son emploi du temps et finit par démissionner. Elle s’occupe d’eux comme s’il s’agissait de son devoir. Nos trois scientifiques sont bien décidés à comprendre le monde actuel. Mais quand ils mesurent  l’envergure de leurs travaux, ils veulent se repentir.   
Voilà un roman hors norme aux multiples facettes ! Une lecture dense et intéressante mêlant humour, réflexions sur les essais nucléaires,  situations à la limite du burlesque et les faits historiques. L'écriture de Lydia Millet est subtile et ferre le  lecteur !
Seul petit bémol : j’ai trouvé que la fin du livre partait un peu dans tous les sens et que le couple Ann-Ben était un tout petit peu tristounet ...

Bonne nouvelle : il existe désormais en poche  10/18!
Les billets de Cuné, Keisha, Leilonna, Sofynet, Zarline.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...