vendredi 19 août 2011

Sorj Chalandon - Retour à Killybegs

Éditeur : Grasset - Date de parution : Août 2011 - 334 pages

2006, Irlande, Tyrone Meehan âgé de quatre-vingt ans revient  à Killybegs dans la maison de son enfance et de son adolescence. Il n’y revient pas pour une  retraite tranquille mais pour y mourir. Cette figure emblématique de l’IRA était également un traître, donnant des renseignements aux services spéciaux britanniques depuis vingt-cinq ans.

Kyllibegs, Patraig Meehan est un nationaliste Irlandais, violent envers ses enfants quand il boit de trop  et animé d’une haine sans égale envers les britanniques. Entre brutalité et misère,Tyrone grandit. En 1941, Patraig Meehan décède. Toute la famille quitte  Killybegs et s'intalle à Belfast chez leur oncle maternel. Agé de seize ans, Tyrone rentre dans l’IRA. Une évidence pour lui. D’abord engagé dans les Fianna, il devient un combattant actif. Au cours d’un affrontement, Tyrone tue par erreur un de ses frères d’armes Danny Finley. Blessé par la police, il devient un héros aux yeux des membres de l’IRA et  un homme respecté par les siens. Emprisonné plusieurs fois, il défend avec force et conviction la lutte pour laquelle il se bat. Son fils unique Jack s’engagera lui-aussi dans ce combat. Mais, les services spéciaux Britanniques ont la preuve que Tyrone a tué Danny Finley. Tyrone devient alors un agent double. Tiraillé et partagé.

Ce livre est une plongée dans une période sombre de l’Irlande. Le récit alterne entre le retour de Tyrone à Killybegs et ses années au sein de l'IRA.
L'auteur revient sur cette guerre ( les protestions des prisonniers pour revendiquer le statut de prisonnier politique, les grêves de la faim) mais aussi le processus de paix.  Si le personnage de Tyrone Meehan est fictif, il y a des personnages comme  Bobby Sand qui ont réellement existés.

Dans une écriture aux mots justes qui colle au plus près des émotions, Sorj Chalandon décrit la vie de Tyrone. Celle du militant et celle de l’homme. Tout en finesse et sans jamais prendre parti, il nous amène sur le terrain de  la conscience,  du poids de la trahison et de celle de l’amitié bafouée.  Un grand livre !

30 commentaires:

Joelle a dit…

Je n'ai jamais lu cet auteur mais je vais lire un titre de lui ce mois-ci (La légende de nos pères) ... j'espère que j'en sortirai aussi enchantée que toi pour ce titre-là !

Mango a dit…

Un époque bien noire! Je n'ai encore rien lu de cet auteur non plus mais j'en entends beaucoup parler.

Kathel a dit…

J'ai toujours l'intention de découvrir cet auteur, je pense que je commencerai par un de ses titres plus anciens !

keisha a dit…

Un raport avec un autre de ses livres? (Un traitre?)

liliba a dit…

J'avais lu Une promesse qui m'avait laissée mal à l'aise, bien que j'aie beaucoup aimé l'écriture de l'auteur... Mais je note !

antigone a dit…

Je n'avais pas aimé "un traître", je passe... ;)

Stephie a dit…

J'ai hésité à le prendre dans le cadre des "Chroniques de la rentrée". Apparemment, j'aurais dû ;)

herisson08 a dit…

Déjà noté pour ma part :)

edencoon a dit…

Je connais cet auteur de nom mais je n'ai encore rien lu mais le 24 août sort en poche "La légende de nos pères" donc je risque de me laisser tenter. Mais je note aussi son nouveau roman qui a l'air d'être bien parti dans cette rentrée littéraire.
Anne (De poche en poche)

Valérie a dit…

Si Tyrone est fictif, je pense qu'il est largement inspiré de l'ami de Sorj qui est figure dans Mon Traître puisque que quand j'ai reproché à l'auteur d'être trop dur avec "son traître" pour lequel j'éprouvais beaucoup de sympathie, il m'avait dit que ce roman devrait me plaire car c'était la réponse du "Traître". Autant dire qu'il m'avait mis l'eau à la bouche et c'était ...il y a deux ans!

Cynthia a dit…

Comme certaines, j'en ai beaucoup entendu parler sans l'avoir jamais lu.
On verra si l'un de ses titres vient à croiser ma route ;)

alain a dit…

J'avais beaucoup aimé "un traitre". J'ai entendu l'auteur parler de ce nouveau roman. Très envie de le découvrir

Clara a dit…

@ Joëlle : j'ai très envie de lire d'autres livres de cet auteur maintenant !

@ Mango : une belle découverte pour moi !

@ Kathel : oui ! il a déjà plusieurs livres à son actif !

@ Keisha, @Valerie : oui, dans le traître (que je n'ai pas lu) Tyrone apparait. Mais on peut lire celui-ci sans avoir lu le précédent, la preuve !

@ Liliba : j'ai appris certaines choses et j'ai vraiment aimé ce livre !

@ Antigone : dans ce cas là, oui...

@ Stephie : ben oui !!!!! Tu n'es peut-être pas trop tard ?

@ Hérisson08 : bien !!!!

@ Anne : je note la sortie en en poche de la légende de nos pères.

@ Cynthia : un auteur à lire !!!!

@ Alain : il s'agit d'un livre qu'on n'oublie pas après sa lecture !

Krol a dit…

J'avais beaucoup aimé Une promesse, alors là, forcément, je suis tentée.

Marie a dit…

Oh là là ! Encore une tentation ! J'adore cet auteur ! Et après avoir lu "Mon traître", j'ai l'impression que ce titre est carrément indispensable !

Karine:) a dit…

J'ai beaucoup aimé "Une promesse"... du coup, je suis bien tentée!

Bruno a dit…

Une interview de Sorj Chalandon est passée ce matin sur France-Info, suite à la sortie de son nouveau livre, justement. Du coup j'ai "Googlé" sur le titre et je suis tombé... sur le blog d'une brestoise de Brest même. Trop fort. ;-) Ca fait plaisir (je suis à Guipavas). Pour moi qui reviens tout juste de mon 7ème voyage en Irlande - le 1er était en 1977 - et qui suis même allé, cette année, faire un tour du côté du Bogside à Derry, je pense que cette lecture s'impose !

Merci de cette critique qui donne envie...

Juste une précision: dans l'interview diffusée ce matin, Sorj Chalandon disait que si le personnage de Tyrone Meehan était fictif, il était malgré tout inspiré de l'un de ses amis qui, lui, a bel et bien existé.

Maeve a dit…

Ce livre est un roman autobiographique. Le personnage a existé mais Sorj Chalandon a changé le nom. Et il a été trahi par cette personne. J'avais adoré le premier opus "Mon traitre".

J'ai donc hâte de lire celui-ci ;-)

Clara a dit…

Oui, effectivement il y a un rapport avec le livre 'Mon traître', queue n'ai pas lu... Mais cette fois, il se glisse dans le la peau du traître.

Il s'agit d'un un roman inspiré de son expérience personnelle . L'auteur a couvert durante nombreuses années le conflit en Irlande et il été lui-même trahi.

@ Bruno : non???? incroyable ! Le monde est (vraiment) petit !!!!!

Pen sardin a dit…

Parce que la fiction nous en dira toujours plus que des centaines d'essais ; parce que la langue de Chalandon ; parce que la misère et le désespoir suintant de Mon Traitre et Retour à Killybegs auraient leur place chez Terre Humaine ; parce que Bobby Sands, la prison de Long Kesh et l'inhumanité de "Madame Thatcher" ; parce que Tyrone Meehan et le "vrai traitre" Denis Donaldson ; parce que les chansons irlandaises que Sorj Chalandon peut entonner au détour d'une soirée ; lire Mon Traitre et retour à Killybegs comme on avale une Guiness ou que la tourbe d'un whiskey et d'une cheminée grattent les gorges et piquent les yeux et sortir pisser dans la rue en clamant Eirinn go Brach ; Breizh da viken (Bretagne à vie) ou quelque autre slogan d'indignés actifs.

Anne a dit…

Je vois que tu vas le rencontrer le 12, il vient aussi à Lille pour cette soirée Rentrée littéraire le 20 (avec Carole Martinez, Valentine Goby et Alexis Jenni...) (tralalalala)

Luocine a dit…

J'ai mis un lien vers ton site . J'ai beaucoup aimé ce roman
Luocine

Asphodèle a dit…

J'avais loupé ce billet ! Je reviens de chez Yv qui en parle avec des trémolos dans la voix et ton avis me donne encore plus l'envie de le lire. Je l'avais déjà repéré après son passage à La Grande Librairie. Son humilité m'avait touchée.

constance a dit…

parfaitement d'accord avec toi : ce roman est remarquable en bien des points :)
je retiens surtout toute l'humanité de son auteur qui en ressort et ses mots justes remplis d'émotion de mon côté

Donegal a dit…

Un excellent roman qui fleure bon la tourbe et la patine de certains pubs irlandais. Une plongée dans l'âme irlandaise, dans un conflit à la fois si lointain et si proche de nous. Rien n'est simple, mais tout est décrit avec justesse et une humanité qui jamais ne disparaît même dans les moments les plus noirs. Ceux qui connaissent Belfast et les "troubles" apprécieront la qualité du récit, la justesse des mots et des émotions et se sentiront en terrain connu, les autres seront emportés par le destin de Tyrone Meehan, et le récit de sa propre vie.

Clara a dit…

@ Maeve : merci de l'avoir précisé

@ Pen sardin : !!!

@ Anne : certaines journées ont un goût particulier. Surtout quand elles nous font rater quelqu'un d'exceptionnel...

@ Luocine : merci!

@ Asphodèle : un livre qui bouscule, il y a tant d'émotions! Il faut le lire!

@ Constance : oui, j'ai lu ton billet ! Je suis contente de voir que nous sommes du même avis!

@ Donegal : je crois que vous avez parfaitement tout dit !Quand j'ai rédigé mon billet, il me manquait cette touche que vous avez su décrire.

Pierre a dit…

Je suis désolé de détonner mais je ne suis pas si sûr que ce soit un grand livre. Pour ma part je suis resté à l'extérieur de l'histoire, et je crois que c'est dû au fait que l'auteur, qui veut cependant nous la raconter à la première personne, y est extérieur lui-même. J'essaie de m'en expliquer dans le billet que j'ai consacré au livre sur mon propre blog:
http://www.ahnne-et-petel.fr

Noann a dit…

Moi il ne m'a pas emballé plus que ça...
Belle écriture, vive, emportée.

Mais j'ai finit par être suffoqué par ce déferlement continu de hargne et de violence, sans aucun répit.

C'est un peu trop. De la noirceur sur la noirceur, et un conflit dont j'ai un peu de mal à comprendre la persistance

Violaine a dit…

J'ai suivi tes conseils et j'ai lu "Mon traître" avant "Retour à Killybegs". Deux grands moments de lecture, l'écriture est très belle et Sorj Chalandon réussit à nous faire rêver d'Irlande malgré la violence des conflits qu'il dépeint.

Clara a dit…

@ Violaine : ah je suis heureuse, Violaine!!!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...