lundi 24 mai 2010

Aki Shimazaki - le poids des secrets Tome3 - Tsubame



Avertissement : ne lisez pas la suite de ce billet ni la quatrième de couverture avant de vous plonger dans la lecture de ce tome 3.

Fidèle à mes habitudes, j'ai entamé cette lecture sans avoir lu la quatrième de couverture. Et quelle surprise (comme quoi les habitudes ont du bon) ! Au début, je me suis posée la question de savoir qui était Yonhi, cette enfant d'origine Coréenne qui vit au Japon avec sa mère et son oncle. Rapidement, Aki Shimazaki nous fait entrer dans l'histoire.

Un tremblement de terre, le Japon qui accuse la Corée de tous ses maux... Yohni devient la Japonaise Mariko Kanazawa. Alors que dans les tomes 1 et 2, Yukiko puis Yukio étaient respectivement les narrateurs. Dans Tsubame qui signifie hirondelle, Mariko la mère de Yukio revient sur sa famille, la construction de son identité japonaise et le retour à ses origines.

L'écriture de ce tome 3 est toujours aussi pure, délicate. Par contre, je l'ai trouvé plus poignant que les deux tomes précédents.
On assiste à un crescendo dans la teneur de ces livres.
Que réserve le tome 4? La réponse bientôt.

Un sans faute, une histoire très touchante pour ce troisième tome ... c'est toujours aussi beau, j'en redemande !

Qui en parle ? Ceux qui ont déjà lu les tomes précédents....
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...