dimanche 2 mai 2010

Maud Lethielleux - D'où je suis, je vois la lune




Moon vit dans la rue près de la boutique d'une fleuriste.SDF depuis trois ans, elle vend des sourires "des tout petits, des grands jusqu'aux oreilles, des en coin ou des moqueurs, mais des jaunes plus rarement". Sous sa carapace, Moon dissimule sa sensibilité. Et puis, il y a les autres, ses compagnons de la rue et Fidji , l'homme qu'elle aime. Pour son anniversaire, elle décide de lui écrire une histoire. Ce sera son cadeau.


Au début, j'ai eu un peu de mal à me faire au langage de Moon et surtout aux mots codés de la rue. Dès que Moon va se mettre en tête d'écrire, j'ai fondu... Il y a plein de jeu de mots, de très belles phrases. Je l'ai lu en apnée parce que Moon m'a touchée par son caractère et sa gouaille. Têtue, quelquefois trop même, elle se montre tendre, réaliste mais jamais elle ne tombe dans la pitié ou la compassion. Dès qu'elle va commencer à écrire, les mots vont devenir sa seule préoccupation. Et là, on se retrouve plongé dans un univers la poésie et les mots justes pour décrire la rue. C'est beau, très beau...

Ce livre c'est une grosse bouffée d'oxygène, d'espoir !
Alors, oui, ça a été un coup de coeur, un de ceux qui me nouent la gorge et qui font remonter toute ma sensibilité à la surface.


Merci à Keisha de m'avoir prêté ce livre.

"C'est pour ça l'écriture. Tu te fais des potes qui dorment dans un calepin planqué sous ton oreiller."
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...