dimanche 16 mai 2010

Robin des bois de Ridley Scott

Hier soir, un ciné était prévu. Monsieur parlait depuis le matin de Robin des bois. Pas très motivée, il a insisté tout la journée . Pensait-il m'avoir à l'usure? Peut-être, mais quand j'ai appris la durée du film, je n'étais plus partante du tout.

Moi qui ronchonne : non mais, plus de 2h30! c'es trop long... pfouuu!
Monsieur : mais s'il est bien, tu ne t'ennuieras pas!
Moi toujours à ronchonner : hein? 2h30 sans aucune longueur, ça m'étonnerait... non, vas-y sans moi!
Monsieur vexé, l'oeil triste, mine déconfite : ben non.. je ne vais pas y aller sans toi.

Comment ne pas se culpabiliser de peiner Monsieur ? Et zut, je me fait avoir à chaque fois !

Moi : bon, mais la prochaine fois, c'est moi qui choisis le film.
Monsieur qui arbore un sourire aux lèves : je suis certain que tu vas aimer!
Moi, la mine renfrognée : on verra.

Direction le ciné où tout Brest s'était donné rendez-vous ( très légère exagération de ma part..).

Un léger mouvement de recul de ma part que Monsieur a remarqué. Et oui au ciné, on parque les gens comme du bétail en attendant que la salle s'ouvre. Puis, le vacher a ouvert la barrière et lâcher le troupeau ! Monsieur va prendre les places et moi je trottine derrière à mon rythme , bousculée car je me fais doubler à gauche et à droite. Ah et le code de la route hein?

Le temps de papoter avec mon voisin de gauche qui lisait ses mails sur son Ipad comme le quart de la salle d'ailleurs et zou, le film commençait.

Et je n'ai pas vu le temps passer !

Magnifique ! Du grand spectacle ! Cerise sur le gâteau : quelques mots qui chantent aux oreilles comme gourgandine ou flagornerie.
Et pas de scènes torrides de Marianne et de Robin enlacé, leurs corps ne faisant plus qu'un devant une cheminée où le bois crépite. Non, juste deux scènes sensuelles dont une où même la dame qui trois fauteuils plus loin ne faisait que tousser s'est brusquement tue.

Celle où Russel Crowe aidé par Marianne enlève sa cotte de maille et apparait torse nu.
La partie féminine de la salle a frémi tandis que l'autre moitié pensait sûrement à faire des abdos en rentrant....

En conclusion, j'ai passé un très bon moment et je conseille ce film !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...