samedi 15 mai 2010

Frank Delaney - Les enfants de la nuit



Une fois n’est pas coutume, je ne fais pas mon propre résumé car la quatrième de couverture décrit très bien ce livre. Bon boulot de l’équipe chargée de cette partie hormis une coquille : le personnage ne s’appelle pas Michael mais Nicholas …

« Nicholas Newman, architecte londonien renommé, a vécu une relation passionnelle avec Madeleine, une femme fragile et mystérieuse, de quinze ans son aînée, dont il ne connaissait rien, ni son histoire ni son passé. Sans doute était-elle la femme de sa vie, mais il l'a compris trop tard : Madeleine a été assassinée dans d'étranges circonstances.

Trois ans plus tard, Nicholas, qui ne s'est toujours pas remis de ce drame, prend quelques jours de repos dans un hôtel en Suisse. C'est là qu'il fait la connaissance d'un couple de riches hongrois, qui lui montrent quelques photos de la villa qu'ils sont en train de restaurer en Italie. Sur l'une d'entre elles, Nicholas reconnaît une tour Eiffel en améthyste, une pièce unique créée pour Madeleine, le seul objet dérobé par l'assassin après le meurtre.

Dès lors, Nicholas, devenu la proie d'une série d'agressions, décide de lever le voile sur les secrets de Madeleine et de reprendre l'enquête sur sa mort. C'est le début d'un ténébreux voyage qui, de Londres à Venise en passant par New York et Athènes, le conduira au cœur du cauchemar nazi et de ses expériences les plus inhumaines. »

Une lecture très, très éprouvante pour moi. Après un début que j’ai trouvé assez lent, je me suis retrouvée comme Nicholas à la lecture des entretiens. Ces derniers relatent les expériences médicales faites sur les familles juives C’en était trop… et j’ai failli abandonner ma lecture tellement ces atrocités sont le summum de l’horreur.

J’étais figée, nauséeuse devant ces pages et incapable de poursuivre ma lecture. J’ai dû prendre sur moi pour continuer le livre. Heureusement, l’histoire en elle –même m’a permise de m’accrocher à l’intrigue et de vouloir connaître le fin mot de ce thriller.

Au début, Nicholas m’est apparu égoïste, préférant se soucier de sa personne que des autres. Mais au fil des pages, il commence à s’impliquer dans cette quête de la vérité.

Je m’étais imaginée un dénouement mais je me suis trompée. Et, le fin mot est de l’histoire m’a, lui-aussi,ébranlée.

Vous l’aurez compris un thriller très bien mené mais difficile…
Je remercie Solène des éditions Cherche-Midi (Solène, tu es la number one !) et BOB pour ce partenariat !

L'avis de: Keisha, de Biblio et bientôt d'autres avis chez l’ami BOB !

21 commentaires:

L'Ogresse a dit…

Je viens de chez Keisha et j'arrive chez toi pour lire une critique plus mitige sur cce livre mais qui a le merite de prevenir le lecteur ! Il est dans ma LAL, je choisirai donc le bon moment/etat d'esprit pour le lire.

Aifelle a dit…

J'ai vu le billet de Keisha et celui de Cathulu, je passe, je sens que ce n'est pas une lecture pour moi.

100choses a dit…

Il est aussi dans ma LAL et comme L'Ogresse, je note qu'il faut choisir le bon moment pour le lire.

Pickwick a dit…

Je suis en train de le finir (je suis à Venise et à Athènes !), mais je me retrouve complètement dans ton billet : une lecture laborieuse, uniquement tenue par la terrible histoire venue du passé...

Gwenaelle a dit…

L'intrigue pourrait me plaire mais cette complaisance vis à vis du sordide et de la violence extrême me fait passer mon chemin...

calypso a dit…

Tous les avis lus me font envie !

Restling a dit…

Malgré le côté difficile souligné aussi chez Keisha, ce livre me fait très envie.

keisha a dit…

J'ai réagi comme toi (et, finalement, comme Nicholas) pour les compte rendus du Schloss Martha), heureusement qu'ils étaient brefs, et, non, pas complaisants, juste limite limite quand même)
On lira peut être la suite? (Solène, si tu m'entends... ^_^)

Manu a dit…

Je dois dire que ce genre de thriller ne me tente pas. La surenchère dans l'horreur semble avoir la côte en ce moment.

Lou a dit…

mmh j'avais repéré le titre mais tes commentaires me font penser qu'il n'est pas pour moi.

Clara a dit…

@ L'Ogresse : j'ai beaucoup eu de mal à supporter certains passages...

@ Aifelle : une lecture éprouvante!

@ 100choses : oui , il faut se se préparer à cette lecture.

@ Pickwick : l'histoire venue du passé est l'ossature du livre

@ Gwen : ce n'est pas de la complaisance. Mais cette vérité est dite trop brusquement.

@ Calypso : j'attends ton avis alors ?

@ Restling : je le redis, ça n'a pas été une lecture facile.

@ Keisha : j'ai passé des nuits agitées et j'ai fractionné ma lecture.
Houhou, Solène, où es tu ???

@ Manu : je ne pense pas qu'il s'agisse d'une surenchère car ce sont des évènements qui ont lieu et qui font partie de l'Histoire.

@ Lou : il vaut meux être prévenu avant de le lire...

Joelle a dit…

Je ne l'avais pas vraiment repéré au départ mais maintenant, il est dûment noté car c'est le genre de livre que j'aime bien car il remue les tripes !

Clara a dit…

@ Joëlle : : je pensais bien que que tu l'aurais remarqué... héhé!

Anonyme a dit…

Je n'ai même plus le droit d'être en week end ! Pour la suite il va falloir attendre un peu, je crois qu'on va les publier à raison d'un par an. J'espère que la lecture des prochains sera moins dure. Merci pour le billet. Solène

Clara a dit…

@ Solène : mais si...on t'embête juste un peu ! Il me faudra du temps pour relire cet auteur ...

Nelfe a dit…

Je viens de découvrir ce livre, je vais sans doute me laisser tenter par cette lecture. Il a l'air dur mais haletant!

Le coin litteraire a dit…

Je viens de le recevoir dans le cadre d'un partenariat et je l'ai commencé hier soir. Je n'ai lu que deux chapitres mais je compte avancer dans ma lecture cet apres midi ! Tu me fais un peu peur en disant que c'est si terrible mais ... on verra bien ! Très bonne critique, bravo !

Clara a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
soukee a dit…

J'hésite à le lire depuis quelques temps... Peut-être quand j'aurai moins de livres à lire !!

Clara a dit…

@ Le coin littéraire : la lecture de ces rappont a étét très, très difficile...Peut-être parce que ce n'est pas si loin que ça dans le temps.

@ Soukee : ah, aurais-t une PAL, une tour de Babel qui frôle des sommets vertigineux ?

Clara a dit…

@ Nelfe : oui , une fois l'intrigue posée , on se laisse prendre par l'envie de savoir..

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...