mercredi 16 juin 2010

Cécile Coulon - Méfiez-vous des enfants sages

Roman de Cécile Coulon. Texte non corrigé à paraître le 28 août 2010.

Imaginez un livre où les narrateurs changent à chaque chapitre, et où de surcroit les relations entre ces différents narrateurs ( voisin, père, mère, sœur, copine) ne sont pas du tout claires. Vous obtenez ce livre qui relate des pans de vie de personnes dans l’Amérique profonde.

A faire travailler mes neurones, j’ai réussi à cerner les personnages (et encore, j’ai des doutes ) : le voisin Eddy ancien toxicomane, une voisine ( ou copine) qui a un œil de verre, une mère désabusée et un père qui ramène des araignées pour son travail à la maison.

J’au lu ce livre dans un brouillard épais. Je suis restée hermétique à cette lecture car je devais revenir aux pages précédentes pour essayer de comprendre qui était qui. J’aurais pu le relire une seconde fois et prendre des notes… mais j’avoue que c’est au niveau de ma volonté !

Vous l’aurez compris, je suis complètement passée à côté de cette lecture en forme de déception…

Merci à Dialogues Croisés et à son opération Rentrée littéraire 2010
pour la découverte de ce livre.

21 commentaires:

Reka a dit…

...Mais tu avais une tonne de critiques en retard ou tu lis à une vitesse vévéprime?

Je note le titre de ce livre pour mieux l'éviter. Reconnaissant, mon portefeuille te fait la bise !

Pickwick a dit…

Oups, je crois que j'aurai réagi comme toi... je finis par prendre vraiment en grippe les textes trop obscurs ou confus.

Véro a dit…

Ca donne pas envie ...

Clara a dit…

@ Reka : je l'avais lu avant...
Et,comme mon corps m'impose du repos, je lis !

@ Pickwick : je l'ai trouvé confus et sans intérêt...

@ Véro : je comprends...

Alex-Mot-à-Mots a dit…

Il y a des livres comme ça. J'espère qu'il trouvera son publique....

gambadou a dit…

rien qu'en lisant ta première phrase de commentaire, je me disais que ce n'était pas pour moi !

Clara a dit…

@ Alex-mots-à-mots : oui et il en faut pour tous les goûts!

@ Gambadou : j'évite de faire des tartines quand je n'ai pas aimé...

mymy a dit…

pas d'accord! pas d'accord du tout! une vraie plume, des images d'une originalités incroyables, une atmosphère prenante. ben non, ce n'est pas du Gavalda à lire sur la plage, c'est un livre intelligent qui fait appel à l'intelligence.

Clara a dit…

@ Mymy : je n'y pas été sensible...

"ben non, ce n'est pas du Gavalda à lire sur la plage, " : je n'ai pas comparé cette auteure à Anna Gavalda

"c'est un livre intelligent qui fait appel à l'intelligence." : y aurait-il un sous-entendu ?

Elena a dit…

J'ai lu ce livre: un pavé dans la mare, percutant, écrit par une plume de dix-huit printemps. Celle qui a écrit ça en a un paquet sous le chignon. Personnages drôles, violents, généreux. J'ai adoré.

zarbouille63 a dit…

Pour moi, c'est un livre qui oblige le lecteur à réfléchir, un texte où les personnages ont plusieurs facettes. Rien de compliqué, une narration éclatée, mais on peut toujours aller piocher chez Harlequin pour trouver de jolies histoires sans reliefs. Chacun ses goûts.

Clara a dit…

@ Elena : et moi non...j'y suis restée insensible.

@ Zarbouille 63 : "mais on peut toujours aller piocher chez Harlequin pour trouver de jolies histoires sans reliefs. " : si vous le dites ! pour ma part je n'ai pas lu d'Harlequin mais apparemment vous si.

Gwenaelle a dit…

@ Zarbouille : chacun ses goûts, exactement, ce n'est pas une raison pour se laisser aller au mépris... vis à vis de celle qui tient ce blog ou des lecteurs d'Harlequin. Allez, faites preuve d'un peu d'ouverture d'esprit vous aussi, puisqu'apparemment, vous y tenez tant!

zarbouille63 a dit…

Je défends un livre que j'ai aimé, et je le redis, sans aucun mépris vis-à-vis des lecteurs, ( de n'importe quel horizon), Mefiez-Vous Des Enfants Sages n'est pas un roman simple, c'est vrai, mais c'est dans cette narration que réside son originalité.

Gwenaelle a dit…

@ Zarbouille : exprimé comme ça, ça passe beaucoup mieux! Merci!

Anonyme a dit…

Petite question: mon esprit, sûrement déficient, a du mal à analyser cette phrase de conclusion: "J’aurais pu le relire une seconde fois et prendre des notes… mais j’avoue que c’est au niveau de ma volonté !" N'auriez-vous pas dû dire: "lire une seconde fois" et "c'est au-dessus de ma volonté"?
Pour ce qui est des changements de narrateur, quelques-uns (Joyce, Lowry, Nimier...) s'y sont essayés, sans que la postérité y ait vu une faiblesse d'écriture - ce serait même, semble-t-il, le contraire qui s'est produit...

Clara a dit…

@ Anonyme : j'ai le droit de ne pas aimer un livre et de le dire.
Vous ne citez que de auteurs célèbres qui ont adopté ce procédé narratif.
D'autre l'ont également utilisé ( et le font encore) sans pour autant avoir publié des livres remarquables.
Merci pour la remarque judicieuse !

Je constate que Cécile Coulon a un fan club très actif...

Schlabaya a dit…

Je trouve hallucinantes les réactions de certains lecteurs, on peut encore émettre une critique négative ? Ne pas accrocher à un livre que d'autres vont aimer ? (Que diraient ces lecteurs s'ils lisaient certains de mes billets, seigneur !)
En plus, Clara n'a pas dit que ce roman était nul, elle a plutôt dit qu'elle n'y était pas rentrée. Cela dit, ce compte-rendu m'intrigue, je me laisserai peut-être tenter.

Sébastien L a dit…

Eh moi qui avait noté le titre, parce que je l'aimais bien, je fais bien de passer par les blogs pour choisir...
merci du tuyau !

Clara a dit…

@ Sébastien L : lis d'autres avis que le mien!

Midola a dit…

Déception pour moi également, j'ai abandonné au bout de quelques pages sans avoir pu accrocher au style. Pourtant j'avais lu un interview de l'auteur qui m'avait vraiment donné envie de découvrir ce roman. Dommage.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...