mercredi 2 juin 2010

David Vann - Sukkwan Island



Ce livre est passé pratiquement par toutes les mains et sous tous les yeux. Sauf chez bibi. Mango a entendu mon cri de détresse et m’a permise de le lire enfin ! Et, je ne le regrette pas…

Un père amène son fils Roy âgé de 13 ans sur une ile sauvage au sud de l’Alaska. Pas pour un mois de vacances mais pour une année complète. Roy se rend compte que son père n’a pas pensé à tout pour leur vie quotidienne. Les journées se passent à construire un abri pour le bois, à pêcher pour manger. Roy commence à regretter d’être venu. La nuit, il entend son père sangloter et se lamenter sur ses échecs amoureux.

On pressent qu’il va se passer quelque chose. Et banco ! A la fin la première partie du livre ( soit à la moitié du livre), un drame se passe. Je n ‘en dis pas plus car peut-être que je ne suis pas la seule bibi à ne pas l’avoir lu. Je m’étais imaginée à tout sauf à ça !

Pour lire la seconde partie du livre, il vaut mieux avoir l’estomac bien accroché. Certaines descriptions liées au drame sont assez répugnantes. La personnalité du père est au cœur de cette partie et on en apprend d'avantage sur lui. Tant j’ai trouvé un peu trop détaillé les aspects pratiques pour vivre sur une île sauvage, tant la seconde partie a défilé à une allure sans répit.

Une lecture qui m’a bien sonnée ! Et je dis : à lire !

Comme Mango, je me suis juste posée la question de savoir pourquoi la mère de Roy a accepté qu’il parte avec son père pendant une année sur une île coupés du monde. Le père de Roy ayant eu des projets aussi solides qu’un château de cartes.

Je ne note pas tous les blogs qui en parlent (excusez ma fainéantise matinale…)

30 commentaires:

Pascale a dit…

un livre qui m'avait fortement marqué également, un roman qui ne peut pas nous laisser indifférent, positif comme négatif ...

Cécile a dit…

Coup de coeur pour moi ! Première partie particulièrement oppressante, et deuxième partie récit d'un désespoir immense formidablement raconté !

Canel a dit…

Il est dans ma PAL, je reviendrai voir ton avis, je ferme les yeux ! ;-)

Anne Sophie a dit…

pas encore lu, mais je ne sais pas pourquoi, il ne me dit pas trop

Mango a dit…

Un sacré livre,n'est-ce pas?
Un livre qui ne s'oublie pas, qu'on l'ait aimé ou pas!
Pas un véritable coup de cœur pour moi mais un coup de poing sûrement!

Gwenaelle a dit…

Je le lirai sans doute mais quand la mode en sera passée... j'ai trop lu de billets dessus pour le moment.

Malorie/Ellcrys a dit…

Et non, tu n'es pas la seule qui ne l'avait pas lu... J'espère pouvoir le lire dès qu'il sortira en poche !

Elizabeth-Bennet a dit…

Je l'ai trouvé affreusement glauque, absolument horrible, j'ai été glacée tout au long de la seconde partie et j'ai dû me forcer pour le finir...heureusement qu'il est assez court. Une mauvaise expérience pour moi !

keisha a dit…

Personne ne dévoile le choc de la page 113, et c'est tant mieux!

Aifelle a dit…

Je n'ai toujours pas envie de le lire.

Clara a dit…

@ Pascale: oui, il bouscule !

@ Cécile : tu as raison.. le mot désepoir convient tout à fait !

@ Canel : j'attends ton avis !

@ Anne Sophie : il s'agit d'une lecture forte!

@ Gwen : j'avais oublié tout ce qe j'avais pu lire dessus , donc j'ai entamé cette lecture sans attente particulière

@ Mango : un gros coup de poing !

@ Malorie : ah, je me sens moins seule !

@ Elizabeth- Bennet : c'est vrai qu'il y a des passages éprouvants ..

@ Keisha : il ne vaut mieux pas !

@ Aifelle : lecture rime avec plaisir, on ne va pas se forcer ...non?

Cynthia a dit…

Je fais partie des bibis ignares...;) Mais je le lirai un jour !

Emilie a dit…

Pas encore lu moi non plus mais très envie de le lire, j'attends un peu en espérant sa sortie en poche!

lasardine (la ronde des post-it) a dit…

cette lecture est un excellent souvenir pour moi!!
coup de poing oui!!

Clara a dit…

@ Cynthia : on peut former un club si tu veux...

@ Emilie : une sortie poche attendue par beaucoup de monde!

@ Lasardine : dans le genre coup de poing qui assomme !

sylire a dit…

C'est un livre qui ne fait pas l'unanimité mais moi, j'ai été secouée au point que je l'ai classé dans mes coups de coeur.

Alex-Mot-à-Mots a dit…

La folie du père, sur la fin du livre, m'a destabilisé, plus que le suicide du fils.

Clara a dit…

@ Sylire : je vaais aller lire ton billet..


@ Alex-mots-à-mots: Arghhh!!!! Malheur, tu as dit ce qui ce passe...

Brize a dit…

Ah..., moi, c'est la première partie que j'avais préférée !

Clara a dit…

@ Brize : je vais aller lire ton billet !

Joelle a dit…

Ça secoue, comme lecture, hein ? Mais bizarrement, je m'aperçois que mon souvenir de celle-ci n'est pas si fort que ça !

Lili Galipette a dit…

A chaque fois que je passe dans les rayons de ma librairie, je me dis "La prochaine fois, je l'achète!"... mais chaque fois, je reporte...
Je vais finir par me laisser convaincre. Tant pis pour la PAL et la banque...

Liyah a dit…

Je ne l'ai pas ;u non plus mais il est dans ma LAL !

Clara a dit…

@ Joëlle : comme dans un shaker !

@ Lili : c'est le début du mois... les cartes magiques peuvent sortir !

@ Liyah : ta LAL doit être impressionnante, non?

100choses a dit…

Je ne l'ai pas encore lu, mais je compte bien y remédier. Je dois dire que ton avis donne vraiment envie de le faire remonter en haut de ma LAL.

Clara a dit…

@ 100choses : accroche toi bien ...ça remue comme par un temps de houle!

**Fleur** a dit…

POur moi ça a été un énorme coup de coeur !

Clara a dit…

@ ** Fleur** : énorme, gigantesque ?

Grimmy a dit…

Pour ma part, j'avais été déçue, un peu agacée par certains aspects (j'en attendais peut-être trop).

Edwige a dit…

C’est le postulat du début de ce livre qui m’a conduit à sa lecture : Après plusieurs échecs, Jim, dentiste, divorcé et immature, décide de vivre une grande aventure avec son fils, Roy, de 13 ans en allant vivre sur une île déserte d’Alaska durant toute une année. C’est tout ce que vous devez savoir, la suite n’appartient qu’à vous… Ce voyage au cœur de l’âme humaine est un roman très bien écrit et traduit mais il est noir, très noir et on n’en sort pas indemne. Personne ne restera indifférent après cette lecture.
Attention âmes sensibles et grosses déprimes s’abstenir car l’intégration physique et morale d’un jeune garçon est atteinte par un homme, son père, inconséquent, égoïste et lâche. Suspense, aventure, rebondissements, nature sauvage et sauvagerie humaine sont vos tasses de thé, plongez vite dans ce roman original et poignant.
(26/08/2011)