mercredi 2 juin 2010

David Vann - Sukkwan Island



Ce livre est passé pratiquement par toutes les mains et sous tous les yeux. Sauf chez bibi. Mango a entendu mon cri de détresse et m’a permise de le lire enfin ! Et, je ne le regrette pas…

Un père amène son fils Roy âgé de 13 ans sur une ile sauvage au sud de l’Alaska. Pas pour un mois de vacances mais pour une année complète. Roy se rend compte que son père n’a pas pensé à tout pour leur vie quotidienne. Les journées se passent à construire un abri pour le bois, à pêcher pour manger. Roy commence à regretter d’être venu. La nuit, il entend son père sangloter et se lamenter sur ses échecs amoureux.

On pressent qu’il va se passer quelque chose. Et banco ! A la fin la première partie du livre ( soit à la moitié du livre), un drame se passe. Je n ‘en dis pas plus car peut-être que je ne suis pas la seule bibi à ne pas l’avoir lu. Je m’étais imaginée à tout sauf à ça !

Pour lire la seconde partie du livre, il vaut mieux avoir l’estomac bien accroché. Certaines descriptions liées au drame sont assez répugnantes. La personnalité du père est au cœur de cette partie et on en apprend d'avantage sur lui. Tant j’ai trouvé un peu trop détaillé les aspects pratiques pour vivre sur une île sauvage, tant la seconde partie a défilé à une allure sans répit.

Une lecture qui m’a bien sonnée ! Et je dis : à lire !

Comme Mango, je me suis juste posée la question de savoir pourquoi la mère de Roy a accepté qu’il parte avec son père pendant une année sur une île coupés du monde. Le père de Roy ayant eu des projets aussi solides qu’un château de cartes.

Je ne note pas tous les blogs qui en parlent (excusez ma fainéantise matinale…)
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...