mardi 1 juin 2010

Dominique Mainard - Le ciel des chevaux



Lena apprend par hasard qu’un garçon étrange est au parc. Il raconte des histoires aux enfants et les gardiens le laissent s’occuper des poneys. On comprend à demi-mots que Lena ne rentre pas dans la case de la normalité. Elle qui se perd dans la ville ou qui oublie d’aller chercher son petit garçon à l’école. De son passé, on ne sait rien ou très peu. Sa vie a commencé lorsqu’elle a rencontré Adem son mari. Pour Lena, ça ne fait aucun doute, elle l’a reconnu. Ce garçon est son frère, un frère fou, dérangé, placé dans des institutions spécialisées. Les souvenirs de l’enfance refont surface et Lena ne veut pas perdre une fois de plus ce frère.

La folie qui résulte des rêves et de la réalité est au cœur de ce livre.

Je n’en dirais pas plus sauf que la fin m’a scotchée ! Une fin dérangeante où la vérité m’a laissée bouche bée. Il ne s’agit pas de mon livre préféré de cette auteure, j’y ai trouvé des longueurs.

Ce livre se rapproche plus de Leur histoire que Pour vous, on y retrouve l’univers de Dominique Mainard.

Sylire parle d'un l'univers envoûtant.

« Les médecins ont diagnostiqué une maladie complexe, un trouble plutôt – c’était un mot étrange, « trouble » comme une eau opaque, l’œil indéchiffrable d’une flaque sur un chemin boueux- dans lequel certains enfants finissaient pas sombrer jusqu’à n’avoir plus aucun contact avec le monde extérieur
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...