jeudi 24 juin 2010

Rencontre avec Nelly Alard



J’ai eu la chance de rencontrer Nelly Alard hier lors de sa venue chez Dialogues. J’ai pu échanger avec elle et surtout lui poser quelques questions.

Elle avait lu mon billet sur son livre, donc de fil en aiguille, nous avons papoté de lectures et de blog (et d’autres choses personnelles que je garde pour moi). J’ai eu le droit à une dédicace très touchante …

Dans son livre le crieur de nuit, elle parle en effet de la mort de son père. Mais dans ce roman, réalité et fiction s’entremêlent, on ne peut par parler d’un récit autobiographique.

« La légende de la mort chez les Bretons armoricains" d'Anatole Le Braz est un livre qu’elle avait lu adolescente. Lankou, les légendes bretonnes l’intéressaient et quand elle a commencé à écrire son roman, c’était naturel pour elle d’insérer des extraits du livre.
Nelly Alard a voulu montrer le choc qu’il existe entre les questions que l’on se pose surtout quand on est athée et l’aspect absurde des formalités, des questions pratiques liées à la mort.

Elle a écrit ce livre avec la distance qu’on possède quand on a surmonté, accepté la mort et que la vie reprend son cours, il n’est pas question de thérapie par les mots.

Pour mon plus grand bonheur, Nelly Alard a pour projet un deuxième roman !

Ensuite, direction le café de Dialogues où elle intervenait. Elle lu des passages de son livre et surtout ces première pages. J’ai senti ma gorge se serrer, aucun bruit dans l’assistance. Chacun écoutait ses mots, cette histoire qui a trouvé écho auprès de nombreuses personnes.

Une autreuse très ouverte, très gentille... en toute simplicité.
Merci à vous, Nelly Alard pour votre livre, pour votre écoute et pour hier...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...